Le monde d’Eire

41173ec83796c7107fdaa3b5609f38a1


‘Le monde d’Eire est immense, certain disent même qu’il est infini, et personne n’à jusqu’à présent réussi à en atteindre le bout. D’aucuns disent que peu importe où vos pas vous porterons vous trouverez l’océan ou la terre et que seuls les âmes perdues ou les plus braves parviennent à en atteindre le bout, car il faut être fou ou immensément courageux pour oser aller la où la terre s’arrête, là où toute chose redevient poussière et où elle tombe dans l’Oubli. Une fois parties, jamais elles ne reviennent.’
– Romuald d’Oracie

C’est sur ces mots que s’ouvre le grand recueil d’Eire, collection immense du savoir depuis des générations et des générations et c’est sur ces mots que je commencerait cette présentation du monde sorti de mon imaginaire.

Tout d’abord, comme vous avez pu le lire un peu plus haut, il s’appelle Eire. Ce nom est très grandement inspiré du nom de la terre d’Irlande que j’aime beaucoup et auquel je trouve une dimension presque magique. Eire veut dire ‘là ou l’homme se tient debout’ en ancien langage, le langage parlé par des civilisations autrefois puissante mais à présent oubliées, et sert à décrire le monde qui englobe la totalité de ce qui est connu et inconnu. Eire est immense et nul ne sait où s’en trouve la fin et où commence l’Oubli, certain pensent même qu’il n’a pas de fin mais ce ne sont que des hypothèses.

L’endroit ou l’histoire se déroule est principalement le continent d’Ore, le continent le plus proche de la Crête, mais il n’est pas seul, il est accompagné de deux autres continents, Simériah, la terre originelle au nord est et Belenos, le continent de feu, au sud est. Simériah est considéré comme le berceau de la vie, d’où son surnom, et Belenos, bien que désertique, était riche de vie autrefois et était la terre de l’empire Aurellien, le plus puissant ayant jamais existé, avant que celui-ci ne disparaisse subitement un millénaire auparavant. Il est à présent moins bien connu et désertique, personne n’ose plus s’aventurer au delà de la mer de sable car elle est maudite par les dieux.


Voir Les continents

Advertisements