Les continents

Eire_color_names_cities_03


Cartographie du monde d’Eire

(carte incomplète)


Comme vous pouvez déjà le voir sur cette carte incomplète du mon d’Eire le monde est divisé principalement en trois continents : Ore, Simériah et Bélénos. L’histoire a lieu principalement sur le continent d’Ore et commence à Eneleïa, ville sur la côte est de ce dernier.


Ore :

Le plus petit des trois continents et le plus proche de la Crête, une vaste étendue déserte, couverte de neige et de glace d’après les dires des explorateurs suffisement courageux pour s’y être aventuré et assez chanceux pour en être revenu. Ore est divisé en deux morceaux principaux, séparés par des étendues d’eau variant en taille, un archipel d’îles au sud et un autre au centre formant les royaumes de Eos et de Galaeda respectivement. Ce continent est principalement connu pour son Alliance, un système polotique basé sur la coopération de la plupart des grandes nations qui y résident.

Simeriah :

Il est dit que Simériah est la plus vieille de toutes les terres à avoir émergé des eaux et que ce continent est le berceau de la vie, là où les premiers peuples sont apparus et ont comencé à fouler là terre. Cette légende est à l’origine du nom du continent lui même car dans le langage de ses habitants Simériah symbolise le moment juste avant la naissance d’un individu.

Belenos :

Bélénos est le continent le plus large mais aussi le plus désert et le plus mysterieux des trois. Nombre de colonies et de villes plus larges se sont construites sur sa côte nord, du côté le plus proche des îles Karnines. Sa partie sud, au delà des montagnes rocheuses qui la séparent de la côte nord, est une terre complètement désertique où rien ne semble pousser.

Il est dit que longtemps auparavant ce continent aurait été le territoire du puissant empire Auréllien, le plus grand et le plus puissant ayant jamais éxisté avant qu’il ne disparaisse mystèrieusement un millénaire auparavant. La partie sud de Bélénos est pour la plus grande part inexplorée et peu connue, elle est nommée la Mer de Sable depuis plusieurs siècles et la légende raconte qu’elle aurait été maudite par les dieux.

La crête :

Plus tard.

Les îles Karnines :

Plus tard.

Advertisements