On se prépare, on se répare

.

Alors on se répare

Le coeur afin qu’il brille,

De sourire et de larme

Ensuite on se maquille,

Et puis on se prépare,

De paillettes on s’habille,

On se donne ce charme

Qu’au public on distille,

On rit pour faire rire,

On s’en sert de béquille

Pour un temps moins souffrir

Les piqûres d’aiguilles

Qui nous saignent le coeur;

L’ennui nous éparpille

Et le temps nous écoeure,

Voilà donc qui nous pille

De nos précieux remparts

Et lorsque vient la fille

Du dernier grand départ

La volonté vacille,

Le courage chavire,

Notre âme se fendille

On ne peut plus gravir,

On redevient chenille

Exilée des hauts cieux,

Simple petite bille

Sans plus d’éclat précieux,

Une vie que l’on gaspille…

.


J’ai essayé un truc.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s