Tout ce qui est perdu

.

Tout ce qui est perdu

Peut-être retrouvé.

Ce que temps a mordu

Doit bien être éprouvé,

Qu’importe qu’il efface

Jusqu’à l’ultime trace,

La douleur dans l’attente

Est toujours la plus vive,

Même depuis la rive

De verdure éclatante;

Et à défaut de verve

(Pour peu que cela serve)

Le vieux passeur écoute

– Sa patience infinie –

Toutes vos peurs, vos doutes,

La triste symphonie

Qui un beau jour submerge

L’enfant jouant sur la berge,

Sans jamais dire mot,

Sans chaleur ni froidure,

Comme un frère jumeau

Qui lui aussi endure.

.


C’est la valse de rêves

Jamais réalisés

Qui apporte une trêve

Au vieux coeur enlisé.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

w

Connecting to %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.