Nevers

.

Connaissez-vous, messire,

La botte de Nevers ?

« Que nenni », puis-je ouïr ?!

Triste enfant de l’hiver…

Je puis céans prédire

A vous, duelliste vert,

Un funeste avenir.

Gardez l’esprit ouvert

Et prêt à réagir,

Car si vos yeux de vair

Venaient à se couvrir,

Plus qu’échange sévère,

Le risque est de mourir.

Sa force par-devers

Saurez-vous donc saisir?

Qu’on tente de m’occire

Et je prends à revers;

Jamais ne cède au pire,

Contre tous et envers !

Avez-vous donc messire,

Mon secret découvert ?

Déjà j’ai pu enfouir

Ma lame en vos travers.

Je vous sens vous roidir

Passer du bleu au vert

Et vous entends maudire

Moi et cet univers,

Mais vous devez périr

Parmi ces primevères,

Comme qui ose rire

Au nez du Duc Nevers.

.


Meh. Je me sentais inspiré.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s