Garderem

.

De ces mots le vrai sens

Tu ne connaîtras point,

Reflets de mon essence,

Je les cache avec soin

Par myriades d’images

Que jamais je n’émonde,

Tel un sorcier, un mage,

Façonnant ce grand monde;

Dans mon esprit, le corps

Est sculpté sans défaut

Mais son coeur dort encore

Et son rythme bat faux,

Cependant je me perds

En méandres obscures

Sans même un seul repère,

Que je ne me torture?

“Ô, pourquoi ne renonçes

Tu à cette folie?”

Entends-je bien souvent

Ceux-là m’interroger

Et pour toute réponse :

“N’est-elle pas jolie ?

Et le chemin devant

Point qu’à son périgée ?”

.


Ouais, ouais, pas grandement qualitatif ce soit…

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s