Le diamant du berger

.

Laissez passer, laissez passer les rêves,

Ceux des oublieux comme ceux des oubliés,

Ceux des temps où l’on rêve de mieux,

Ceux des temps où tout semble plié,

Laissez passer, laissez passer les rêves,

A trente huit ans on n’est plus qu’un homme,

Plus encore un enfant même si c’est tout comme,

Vingt mille yeux sous les mers vieilles du monde

Observant une terre qui brûle tant elle est ronde,

Laissez passer, laissez passer les rêves,

Sans les tasser, sans les casser,

A coups de vagues déchaînées sur la grève,

Laissez les, laissez leur une trêve,

Laissez passer, laissez passer les rêves,

Au risque de nous lasser.

.


Inspiré par les mots de Michel Berger et France Gall, ainsi que la voix de Diam’s.

Advertisements

One thought on “Le diamant du berger

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.