Dia Llebo

.

Esméralda de feu, gracile et élégante,

Virevolte au tempo de mille voix argantes

Et de tambours bilieux qui en vain s’époumonent;

Regarde donc ces fous que souffrance passionne.

Y a-t-il quelque héros qui puisse la sauver ?

Batailler le destin ou soudoyer les Moires ?

Ô Passé et Présent, ne pouvez vous convaincre

De retenir sa main, votre frère, Futur ?

Yeux insensibles, coeurs de pierre, et âmes noires,

Katabasis sanglante de rage de vaincre;

Ni démons ou ni dieux ne veulent ta torture

– Obole sans valeur, obélisque de sel.

Wivre du Veldt, ci gît ta demeure, brisée,

Souvenez vous de la fille de l’étincelle.

.


Les images dans ma tête dansent la farandole.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.