Idée fixe

.

Du bout des doigts je la caresse

Mais je ne sais me décider,

Je ne sais si c’est par paresse,

Si mon courage est oxydé,

Ou si je crains ma maladresse…

Je me sens bien trop évidé,

Affaibli par la sécheresse

De mon cœur et de ses idées;

Peut-être faut-il que je laisse

L’énigme non-élucidée?

Que je cède à cette faiblesse

En acceptant l’âme ridée,

Elle dont la grande détresse

Vient aigrement consolider

La haute et sombre forteresse

De ma verve dilapidée?

Ou encor que tout cela cesse

Et que je me laisse guider

Par le doux encens de grand messe

Qu’émane de cette orchidée…

.


Compter fleurette.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.